Canigou Brandmark White.png

fsd

Shine France (FSD)

Un pipeline de développement des actifs solaires en France

Canigou Brandmark Blue.png

Shine FSD Ltd est une société créée pour capitaliser sur les opportunités évidentes présentes sur le marché solaire français. Plus précisément, Shine FSD Ltd a mis en place une équipe de développement local et nous allons développer un minimum de quatre 

projets. Nous n'engagerons des fonds pour les projets que lorsqu'une option de location aura été convenue avec un propriétaire foncier, et nous nous efforcerons de les faire progresser jusqu'au statut de projet prêt à être construit.

 

La durée estimée pour la réalisation d'un minimum de 6 projets est de 24 à 36 mois.

 

L'équipe locale de Shine FSD Ltd identifie en permanence des sites pour de potentielles fermes solaires. Leur travail consiste notamment à assurer la liaison avec des propriétaires fonciers privés et des entreprises, des études initiales de bureau pour établir les distances par rapport aux sous-stations électriques et la capacité, et la liaison avec la communauté locale pour assurer l'engagement local.

 

Une fois la recherche initiale effectuée, notre partenaire d'ingénierie Tecsol sera engagé pour entamer le processus formel approfondi décrivant les questions environnementales, la connectivité au réseau, l'engagement du public et la soumission des plans. Une fois que tous les permis auront été établis et que les parties contractantes concernées auront été informées, le projet sera prêt à être construit.

Pourquoi la France ?

Raison 1 : Stabilité financière attrayante Dans le dernier indice d'attractivité des pays producteurs d'énergie renouvelable produit annuellement par EY, la France a été classée troisième au monde (sur quarante) derrière les États-Unis et la Chine, avec 650MW d'énergie solaire au sol ayant obtenu des contrats d'achat d'électricité à long terme par le gouvernement français lors du dernier tour d'enchères d'avril 2020, avec un prix de vente moyen pour l'électricité de 62,11 €/MWh et une moyenne de 62,14 € sur les sept derniers tours. Le solaire d'innovation, dont le solaire flottant fait partie, a obtenu un prix de 82,8 €/MWh. En outre, 312 MW supplémentaires ont été attribués dans le cadre d'appels d'offres spécifiques et, au cours des cinq prochaines années, la France a l'intention de lancer un appel d'offres pour 10 GW supplémentaires de panneaux solaires au sol.

Raison 2 : Une politique et des incitations fortes

La Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) est une déclaration de trajectoire sur dix ans publiée en novembre 2018 par le gouvernement français. Elle vise à réduire la consommation de combustibles fossiles et à assurer une transition claire, équitable et durable pour tous. Il vise à établir 35,6GW d'énergie solaire d'ici 2028, à partir d'une taille actuelle de 10GW qui a été atteinte au premier trimestre 2020. Des mesures d'incitation sont en place pour promouvoir le développement des friches industrielles, des zones d'entreprises commerciales et industrielles et des institutions publiques, l'accent étant mis sur les zones rurales. Tous les nouveaux développements commerciaux où des protections solaires sont prévues pour les parkings doivent désormais soutenir le pv solaire. 71 milliards d'euros de soutien au total sont destinés à l'augmentation des énergies renouvelables (électricité, biogaz et chaleur renouvelable) jusqu'en 2028. 

 

Le gouvernement tient son engagement de diversifier le bouquet énergétique et de réduire l'énergie nucléaire à 50 % d'ici 2035. ¼ de tous les réacteurs actuellement en service seront fermés d'ici là, comme indiqué dans le PPE2. Les derniers réacteurs à être fermés sont les deux réacteurs de Fessenheim dans le Haut-Rhin (février et juin 2020) et à ce jour 180MW de solaire ont été consacrés aux anciens sites des réacteurs avec une autre tranche de 120MW fin juillet. Ce chiffre est encore très inférieur à la valeur de 1840MW de la plaque de production des réacteurs, mais il montre l'importance et l'engagement du gouvernement à réduire le nucléaire et à le remplacer par des technologies plus vertes. EDF a été invité à proposer des moyens de mettre en œuvre les défis auxquels le PPE est confronté en préservant l'intégrité du groupe et en fournissant un financement adéquat pour répondre aux engagements pris. Entre 2017 et 2020, RTE3 a investi 35 millions d'euros par an dans la recherche et le développement pour permettre un développement optimal du réseau et une évolution de l'infrastructure du réseau pour le programme de transition.

Raison 3 : Taille et innovation

Les enchères du gouvernement pour les contrats d'achat d'électricité pour les fermes solaires imposent une taille maximale de 30 MW par site, ce qui favorise les demandes de planification favorables. Les prix des enchères se reflètent dans le type d'énergie renouvelable déployée et les tailles autorisées. La France encourage également le développement de projets solaires innovants, qu'il s'agisse de projets viticoles4 (permettant de réduire les pertes d'eau et d'améliorer la qualité des vignes) ou de projets solaires flottants, dont le potentiel peut atteindre 20 GW, répartis sur environ 1 300 sites, principalement d'anciens sites industriels, des barrages et des réservoirs.

Un projet solaire FSD moyen :

Une connexion de 10MWp

30

années de génération

30

ha de terres 

20

GW a généré des pa

28,000

panneaux solaires

12,000

tCO2e évitée par an

5,000

foyers alimentés

Au centre de l'attention : Notre partenaire français - Tecsol

Fondée il y a 35 ans à Perpignan, TECSOL est une entreprise technologique innovante qui opère dans tous les secteurs de l'énergie solaire (solaire thermique, photovoltaïque, autoconsommation).

 

Depuis sa création, la convergence de la technologie numérique et de l'énergie solaire a été un axe fort de sa politique de recherche et développement. Ce choix s'avère très pertinent aujourd'hui, à l'heure où la technologie numérique envahit tous les secteurs de la société.

 

Outre le développement et la mise au point de procédés innovants (garantie des résultats solaires, supervision des installations, etc.), TECSOL tire sa réputation de son activité de bureau d'études techniques indépendant. Au fil des années, les plus grandes entreprises et collectivités de tous types ont fait confiance au savoir-faire et à la disponibilité des 45 collaborateurs de TECSOL.

france.png

Domaine d'intérêt principal du projet

Domaine d'intérêt secondaire du projet

Rencontrez notre chef de projet

Ashton Shuttleworth

Picture 1.png

Chef de projet 

Shine France

  • Grey LinkedIn Icon

Si vous souhaitez parler à Ashton en relation avec les projets Shine en France, veuillez lui envoyer un courriel à info@canigoucapital.com

Ashton est à la tête de nos projets solaires français. Il est basé à Pau, dans le sud de la France.

Ashton a plus de 20 ans d'expérience dans le domaine des énergies renouvelables et des technologies propres en tant qu'analyste, consultant, investisseur et plus récemment développeur. 

Ses compétences sont issues d'une maîtrise en technologie environnementale (Imperial College, Londres) et de son travail avec des entreprises telles que KPMG, Dresdner et un ensemble de petites sociétés de conseil et de consultation. Il vit dans le sud-ouest de la France avec sa famille depuis six ans.